Scoop.it

Les cobots au service de tous les industriels – IT Social | Média des Enjeux IT & Business, Innovation et Leadership

Les cobots ont été développés pour interagir physiquement avec des techniciens dans un espace de travail partagé. Ils aident à améliorer les capacités humaines en exécutant des tâches avec plus de force, de précision et de capacités à gérer des données. Les cobots existent depuis les années 1990. Le premier robot collaboratif était un dispositif utilisé pour interagir directement avec un manipulateur contrôlé par ordinateur. Il a été inventé par J Edward Colgate et Michael Peshkin en 1996. Plus tard, Kuka Robotics a lancé son premier robot collaboratif en 2004, nommé LBR 3. Les cobots ou robots collaboratifs peuvent être définis comme la version matérielle de l’Intelligence augmentée. Ils peuvent être utilisés dans de nombreux cas tout en limitant au maximum les risques pour les opérateurs. Au lieu de s’arrêter de travailler dès qu’il détecte la présence d’un être humain dans la zone de sécurité, certains modèles ralentissent. Lorsqu’une personne s’approche trop près de lui, il s’arrête. D’autres  arrêtent ou inversent leur mouvement lorsqu’ils rencontrent une anomalie. Enfin, ils peuvent s’arrêter chaque fois qu’une intervention humaine est nécessaire. Dans ces conditions, les robots collaboratifs présentent différents avantages pour diverses industries. Cantonnés dans un premier temps à des usages spécifiques dans l’industrie automobile notamment, les cobots devraient progressivement être intégrés dans d’autres secteurs comme les sciences de la vie, l’alimentation et les biens de consommation. Mais l’industrie (les fabrications à base de plastiques ou de caoutchouc, l’électronique…) devrait rester un marché prioritaire. Une interaction Homme-Robot accrue et efficace Dans n’importe quelle industrie utilisant des robots pour effectuer des tâches fastidieuses, le temps, le coût et l’espace au sol sont les trois principaux facteurs critiques à considérer. Or, un opérateur peut travailler à côté d’un cobot, sans avoir à quitter l’espace de travail. Ces machines permettent de réduire de 85 % le temps d’inactivité de la main-d’œuvre humaine. Des usages pour les petites et moyennes industries Les stratégies d’optimisation des coûts sont une préoccupation majeure dans toutes les industries. C’est l’une des raisons pour lesquelles, les gros industriels préfèrent un robot pour effectuer des tâches fastidieuses. Les petites industries restent encore dubitatives ou estiment qu’un cobot ne serait pas utile.Pourtant, l’implémentation de cobots peut être bénéfique, car ils ne nécessitent pas un lourd processus d’installation. Des tâches dangereuses et fastidieuses réservées aux cobots La prévention des erreurs humaines est essentielle dans tous les secteurs d’activité, qu’il s’agisse d’industrie ou de secteur de pointe. Par exemple, stabiliser le mouvement des outils utilisés en chirurgie peut s’avérer très complexe. Le processus doit également être très précis. Les cobots assurent un environnement de travail plus sûr en évitant les erreurs humaines qui peuvent nuire à la précision des opérations. Ce marché devrait se développer dans les prochaines années pour différentes raisons : Le coût global d’installation et d’intégration du système baisse régulièrement ; Les cobots peuvent être utilisés sur des postes de travail individuels ou autonomes et ils n’ont pas besoin d’être intégrés plus profondément dans une ligne de production globale ; La programmation de cobot nécessite moins de formation et d’ingénieurs qu’auparavant. Dès lors, ce secteur pourrait générer 7,6 milliards de dollars de revenus en 2027, soit 29 % du marché des robots industriels. Source : Interact Analysis.

Sourced through Scoop.it from: itsocial.fr

Ils étaient annoncés comme une révolution dans le monde de la robotique industrielle mais ne représentent que 3% des ventes de robots en 2018, les cobots sont ils sur le point d’émerger ?